SOMMAIRE et EDITORIAL du numéro 14


SOMMAIRE

François Berton, Annie Bouillon
Éditorial


DOSSIER.
 
Annie Bouillon :   Introduction

Bernard Quatelas  Symptôme, Transfert et Institution
 
Bernard Le Flohic :
                              La grande traversée des espaces de la relation à travers
                                  le psychodrame Balint ou la consultation revisitée

Gildas Le Bayon   Réalité et Réel dans la formation Balint par le psychodrame
                            Ou : L'impact original du  psychodrame sur l'inscription du Réel dans le Corps.

François Berton :
                          A l'imparfait de l'objectif


Hors DOSSIER

Cyrille Koupernik
Le message de Michael Balint

Jean Delahousse
La fonction apostolique du médecin selon Balint

Jean-Pierre Bachmann
Congrés international Balint - Roumanie

Jean-Pierre Bachmann
Place du corps dans le travail Balint L'approche du psychodrame Balint

John Salinsky
Il est facile d'écrire des ordonnances ..... :
Franz Kafka et son Médecin de Campagne

Kafka
le Médecin de Campagne

, NFORMAT/ONS



EDITORIAL

Les espaces de la relation de soin

Il suffit d’introduire la notion d’espace pour que nous nous y engouffrions et nous y ébattions : tel est le lot des articles de cette revue.

Pouvoir se dégager du langage institutionnel, et,  par le jeu et par le corps, occuper un créneau indispensable permettra aux soignants de se mouvoir en liberté et de s’organiser entre rôle et fonction. Pour savourer, nous propose Bernard Quatrelas la “jouissance du symptôme”.

Savourer ou plutôt assumer et travailler l’émotion née de la rencontre -  un espace lui devient nécessaire : ainsi Bernard Le Flohic nous offre de la reconnaitre et de l’utiliser, cette sensibilité, pour le bienfait du patient, et aussi - peut-être surtout - de son médecin.
Dans le champ, soit du groupe soit de la consultation, dire et raconter ce n’est pas la même chose. L’un et l’autre entrainent des modifications sensibles de la réalité psychique, nous le savons, elles laissent une trace biologique .Voila l’impact du psychodrame balint sur cette réalité psychique inscriptible : Gildas Le Bayon nous rappelle les chaines de force de ces mutations : le vécu du présentateur et l’enjeu de sa narration.

Traces mnésiques, et traces optiques.  Que photographie-t-on ? Le travail du photographe et celui du médecin dans leurs espaces propres se recoupent dans la subjectivité de la réception et l’importance de l’angle d’approche. Un rien modifie tout.  François Berton essaye d’établir ce parallèle entre les champs des soignants et des imagiers.

Un remarquable article de Cyrille Koupernik : Ce psychiatre, assez méfiant devant la chose analytique, profond humaniste, savait lire dans la médecine autre chose qu’une application des sciences biologiques  ; Il collaborait non seulement à la revue l’Evolution psychiatrique, mais aussi au Concours Médical, revue très prisée des généralistes. Il y donnait une inflexion relationnelle appréciée.
Il a très tôt reconnu, après une courte période ironique, l’originalité du travail de Michaël Balint : son intelligence et son humour ont pris le dessus et cet article prouve qu’il avait tout compris et savait le faire connaitre à ses lecteurs médecins.  Une quarantaine d’années plus tard, rien ne change. Nous vous le proposons.

Jean Delahousse situe la fonction apostolique, élargissant et illustrant ses multiples aspects :  pas une, mais dissociable. Il ne fait pas l’impasse sur sa connotation religieuse lui donnant sa place signifiante. L'actualité permet ses douloureuses transpositions .

. Les participants de nos groupes ne  cherchent  une réponse à leurs souffrances et à leur mal-être dans l’exploration des vicissitudes de leur histoire infantile et adolescente. Ils arrivent, avec leurs difficultés, à entendre leurs propres réactions de soignants,  et comprendre leurs malades. Ils viennent avec leur crainte de ne pouvoir maîtriser leurs sentiments et leurs émotions. Cette phrase extraite de la communication de Jean-Pierre Bachmann au congrès de la Federation Internationale Balint en Roumanie, du 5 au 9 septembre 2009, axe l’objet de notre fonctionnement. L’étude même des réactions et des passions, leur mise en scène à partir des souvenirs du corps, et de son importance dans le travail balint, pourront appréhender quelques éléments et enregistrer une réévaluation. Cet article solide et clair replace notre tâche historiquement, cliniquement, théoriquement et fonctionnellement.
" C'est facile de rédiger des ordonnances ; mais pour le reste, se comprendre avec des gens, c'est difficile”  A propos d’une nouvelle de Kafka, Un médecin de campagne,  à ce même congrès de Brasov,  John Salinsky imagine  et commente un groupe balint autour du héros de ce récit dans une communication introductive de haute tenue, parlant de son drame professionnel et personnel, son “cas”, relaté sous la plume de Kafka. Ce n’est pas la première fois que notre travail s’appuie sur des oeuvres littéraires ou artistiques, et s’articule avec l’éclairage qu’apporte une mise en scène à un fait ou à une situation.
Prenez la peine - plutôt le plaisir - de ne pas feuilleter mais lire quatre, et plus encore, des temps que ce numéro nous propose.

François Berton et Annie Bouillon